La valorisation des espaces publics dans les hôpitaux

Les hôpitaux, s’ils regroupent un large éventail d’offres de soin, d’une part n’offrent que peu de prestations de services et de commerces aux patients, accompagnants et personnels, d’autre part sont encore peu ouverts sur la ville.

Les traditionnels Relais H et les distributeurs de boissons/snacks sont aujourd’hui en décalage avec les nouveaux besoins des utilisateurs, d’autant plus que le contexte a changé :

  • Le développement de l’ambulatoire avec un temps de présence raccourci et qui modifie peu à peu l’hôpital en lieu de passage pour les patients et les accompagnants
  • Les évolutions sociétales qui modifient l’organisation de la vie courante, les modes de consommations (E-market) et les façons de travailler (nomadisme), créant une nouvelle demande sur les espaces de flux.
  • Des besoins toujours plus importants en matière de services (crèche, conciergerie, …)

La valorisation du domaine public hospitalier (Bâti et non bâtis) répond à un triple objectif :

  • Augmenter les recettes issues de la gestion du patrimoine non utilisé directement par sa mission principale,
  • Offrir une gamme de service étoffée à sa patientèle et leurs accompagnants ainsi qu’à son personnel,
  • Faire évoluer l’image de l’hôpital, son attractivité et contribuer à son intégration dans la ville.

Les espaces vacants de l’existant constituent une réelle opportunité pour développer une nouvelle offre de services et générer des recettes de fonctionnement. La conception des nouveaux hôpitaux devront prendre en compte l’intégration urbaine et l’organisation des espaces intérieurs ouverts au public. Attention toutefois à garder en mémoire que les hôpitaux sont des lieux particuliers, lieux de travail pour les employés, lieux subis par les patients, et que tous types de services ou de commerces ne sont pas forcément souhaitables.

Article rédigé par Christophe Merveille

Leave a Comment