Le dialogue compétitif : interview de Régis Gallavardin DSI de Grand Lyon Habitat et Lionel Vidal chef de projet Ulis NG

1/ Pouvez-vous nous présenter le contexte de GLH et les leviers majeurs qui vous ont poussé à changer d’outil ?

GRANDLYON HABITAT avait un outil de gestion locative depuis 1999 qui arrivait en fin de vie. Un nouvelle solution était proposée par l’éditeur de l’ancienne solution. Nous avons donc profité de cette situation pour consulter le marché des éditeurs afin de choisir la solution la plus adaptée à nos besoins.

 

2/ Quelles sont les raisons qui vont ont dirigés vers la procédure de dialogue compétitif ?

Le dialogue compétitif nous a permis, après avoir sélectionné plusieurs candidats de comparer les candidats tout en adaptant notre cahier des charges (programme fonctionnel détaillé) et de maîtriser nos délais qui étaient très restreints.

 

3/ En quelques mots, quels ont été les atouts et points forts de cette procédure ?

Le principal avantage a été le dialogue avec les candidats avec l’adaptation de notre cahier des charges aux réalités du marché et l’écoute de nos besoins par les candidats qui ont fait évoluer leur réponses en fonction de nos échanges.

La gestion du planning de la procédure a aussi été bien maîtrisée.

 

4/ A contrario quels sont les inconvénients auxquels vous avez dû faire face ?
Le principal inconvénient du dialogue compétitif a été de devoir monopoliser tous les interlocuteurs pendant la phase de dialogue (3 jours pour chaque candidat) sur une temporalité très réduite et de réussir à garantir toute la confidentialité inhérente à la procédure de dialogue compétitif.

 

5/ Pourquoi avoir fait appel à un cabinet pour vous accompagner ?

C’était un projet très transverse en interne avec de nombreux intervenants sur le projet. Le groupe projet composé de 4 personnes n’avait pas le temps matériel de réaliser seul cette consultation et l’aide d’une assistance à maîtrise d’ouvrage a donc été nécessaire. L’apport de Wavestone a été indispensable tant au niveau de sa connaissance de ce type de procédure que sur sa connaissance du marché des ERP liés au logement social.

 

6/ Quelques mois après le lancement du projet de mise en oeuvre, quel est votre sentiment ?

La phase de consultation a été un succès, et aujourd’hui, c’est un nouveau projet qui a commencé, avec un planning très serré et un nombre d’acteurs internes très important. Les ateliers s’enchaînent les uns après les autres. Un lotissement du marché a été décidé afin de nous concentrer sur l’essentiel, à savoir, pouvoir démarrer sur le coeur de notre nouvel outil au 1er janvier 2018.

 

rédigé par Régis Gallavardin, DSI GLH et Lionel Vidal, chef de projet ULIS NG, interrogés par Adeline Walter, consultante Wavestone

Leave a Comment